Acting – AVIGNON OFF 2017

FESTIVAL D’AVIGNON – THEATRE DU GIRASOLE
Du 7 au 30 juillet 2017 à 22h10
(relâche les lundis)

De: Xavier Durringer (Editions Théâtrales)
Avec: Jérémy Lemaire, Frédéric Rubio, Christophe Servas
Mise en scène : Florent Chauvet
Musique : Christophe Servas.

Etre ou ne pas être en prison…

Dans une cellule de prison, Robert, un ACTEUR condamné pour meurtre, rejoint Gepetto, un petit escroc, et Horace, son mystérieux codétenu muet et insomniaque… Les liens se nouent entre Robert et Gepetto autour du métier d’acteur.
Dans cette cellule qui va se transformer peu à peu en scène de théâtre, le maître pousse l’élève dans ses ultimes retranchements, au cœur des secrets du métier, et tente ce pari fou : faire de lui le plus grand acteur du monde.

Acting de Xavier Durringer, c’est avant tout un texte qui nous a interpellés en tant que comédien, metteur en scène et homme tout simplement. Une écriture brutale, poétique et directe qui résonne immédiatement. Ce qui nous a frappés dans ce texte, c’est la richesse des différentes formes de langage, du dialogue direct, cru et incisif aux discours poétiques et nostalgiques.
Une rencontre drôle et inattendue entre deux univers. On se surprend à rire, à être dérangé par l’image pathétique et cruelle de la relation humaine qui unit trois prisonniers.
Véritable réflexion sur l’art dramatique, Acting entraîne le spectateur dans les rouages du travail de comédien : névroses, doutes, narcissisme, envie… Plus qu’une mise en abîme, Acting comme une vraie leçon de théâtre, permet une réelle introspection sur le métier d’acteur.

Publicités

Dom Juan… et les clowns – AVIGNON OFF 2017

FESTIVAL D’AVIGNON – THEATRE LA CONDITION DES SOIES
Du 7 au 30 juillet 2017 à 15h20

d’après Molière
mise en scène Irina Brook d’après le travail de Mario Gonzalez

Durée : 1h30

avec Sylvia Scantamburlo, Florent Chauvet ou Frédéric Rubio, Jérôme Schoof, Eva Rami ou Jessica Astier, Élodie Robardet, Christophe Servas, Thierry Surace.
Costumes Opéra de Nice, Théâtre National de Nice – CDN Nice Côte d’Azur production Cie Miranda
13690814_1108907135851809_8999189956866360073_n
Perruques et nez rouges, tel est l’accoutrement des créatures de ce Dom Juan tourné en farce tragique. Sous la direction de Mario Gonzalez, spécialiste du masque et de la commedia dell’arte, les clowns de la compagnie Miranda apportent un éclairage inattendu sur des personnages devenus mythiques. Dom Juan séduit et défie, bafoue honneur et dévotion, ébranle l’ordre social, familial et religieux. Mais où conduit cette liberté sans objet sinon à une fin tragique ? Sous le burlesque transpire l’angoisse d’un homme face à son destin. Son masque de circassien ne contrarie pas sa stature de héros moderne, préférant dîner avec la mort que rentrer dans le costume trop étroit des conventions. Quant à Dona Elvire, si excessive dans son désir de reconnaissance, on rit de son malheur pour ne pas en pleurer. Sganarelle, valet fidèle et homme d’esprit, devient le clown attachant qui détient l’humanité de la pièce. Indifférents au conformisme, les clowns franchissent les limites sans rien prendre au sérieux, ni la vie ni la mort.

Une farce tragique, incroyablement actuelle, revisitée par des clowns façonnés par un maître de la commedia dell’arte, révélant un Dom Juan inattendu.