Oscar et le grenier de tante Léopoldine

 

oscar

 

Avec:
Cécile Guichard
Jérôme Schoof
Sylvia Scantamburlo

Création Originale : Sylvia Scantamburlo.
Musique : Camille Fanet.

 

 

 

Oscar est un petit citadin qui ne jure que par ses écrans, petits ou grands, son skate-board et son ballon de foot. Dans son appartement du cinquième étage, il a une vue superbe sur le parking du supermarché et l’immeuble d’en face. La ville, c’est son unique terrain de jeu. Alors quand ses parents lui annoncent qu’il va passer quinze jours à la campagne chez Tata Didine, celle qui a des poils sur le menton et qui pique un peu, c’est la panique ! Que peut-on bien faire d’amusant dans une maison perdue dans les champs de luzerne avec son grenier poussiéreux et plein d’objets d’un autre temps. Ce qu’Oscar ne sait pas encore, c’est que ce grenier lui réserve bien des surprises !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce qui est au centre du propos d’Oscar, c’est le pouvoir de l’imagination.

 » Dans un monde d’écrans qui nous sert des histoires toutes faites, des images stéréotypées, des héros de dessin-animés tellement nombreux que l’on finit par les confondre tous, quelle place y-a-t-il pour l’imaginaire, pour la créativité et le jeu ? Bien sûr, il ne s’agit absolument pas de moraliser mais de faire la part belle à l’enfance dans tout ce qu’elle a de magique : le rêve, l’invention, le goût des petites choses simples. « 

Ainsi en replaçant notre personnage dans un monde qu’il ne connaît pas et qu’il va devoir apprivoiser, nous avons voulu qu’au bout de son parcours, un changement se soit opéré. Car s’il a beaucoup de préjugés sur la campagne en général et sur sa tante Léopoldine en particulier, ceux-ci s’envoleront petit à petit. Elle est celle qui lit des histoires, qui connait les choses du passé et surtout qui a le temps de les raconter.